« Evaluer vos Compétences, Choisir une formation »

Depuis janvier 2017, le CPA sécurise le parcours professionnel des salariés du secteur privé et des demandeurs d’emploi. Inscription, connexion, CPF, bulletin de paie, permis…

Ce qu’il faut retenir du Compte Personnel d’activité (CPA) :

Le Compte Personnel d’activité (CPA) a été initié par l’article 38 de la loi du 17 août 2015 (1), dite Loi Rebsamen.

Remanié par la Loi Travail (2), son but est de couvrir tous les actifs afin de permettre un accès à la formation pour tous.

Le CPA est alimenté par trois canaux : le Compte Personnel de Formation (CPF), le C3P et le Compte d’Engagement Citoyen (CEC), dernier dispositif validé par le législateur.

CPF : Compte Personnel de Formation :  c’est un droit à la formation pour l’ensemble des salariés du secteur privé, pris en charge dans le cadre de l’évolution professionnelle (et personnelle) de toute personne dès son entrée dans la vie active (15 ans pour les apprentis) et ce, jusqu’à son départ en retraite.

C3P : Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité : Il fonctionne par système de « points » qui vous permet d’obtenir des avantages pour contrebalancer les risques auxquels vous faites face lors de votre travail.

CEC : Compte d’Engagement Citoyen :il permet d’acquérir des heures de formation au titre d’activités bénévoles pi de volontariat qui seront portées sur le CPF des bénéficiaires.

Il n’est donc pas destiné qu’aux travailleurs du secteur privé puisqu’il est ouvert aux demandeurs d’emploi mais aussi aux fonctionnaires et aux salariés indépendants peuvent y prétendre depuis 2018.

But du CPA

Ce compte, qui devra couvrir tous les actifs âgés d’au moins 16 ans (4) au 1er Janvier 2017 (5), permettra de cumuler des points – et donc des droits – afin d’être utilisés :

  • pour financer des formations,
  • d’accompagner l’actif qui le souhaitera dans son projet de création d’entreprise,
  • de faire un bilan de compétences,
  • de permettre un passage à temps partiel pour anticiper un départ en retraite
  • à anticiper sa retraite pour ceux qui ont occupé des emplois pénibles.

Ce compte suivra la personne qui en est titulaire et ce, même si elle perd son emploi ou si elle change de région.

L’accès des agents publics au CPA est « totalement opérationnel » depuis  le 1er janvier 2018.

Ce CPA spécifique aux agents publics comprend :

  • le compte personnel de formation (CPF), qui se substitue au droit individuel à la formation (Dif) ;
  • et le compte d’engagement citoyen (CEC) qui est un nouveau dispositif issu de l’article 39 de la loi du 8 août 2016 (dite « loi Travail »).

Ces nouveaux droits bénéficient aux agents sans condition d’ancienneté de service. Ils sont portables en cas de mobilité.


 

Autres infos : Article   le site internet dédié au CPA  –