Le paysage de la formation est particulièrement varié, voire hétérogène dans certains secteurs. Mais il est important de conserver à l’esprit, que le e-learning c’est avant tout, de l’apprentissage – « learning ».

De fait, si l’on ne prend pas compte un certains nombre d’éléments en dehors des éléments propres à l’apprenant, comme ses besoins, ses aptitudes, ses envies, il est impossible d’envisager un projet e-learning quel qu’il soit, aussi technologique soit-il. Nous vous proposons donc ci-après quelques points de vigilance lors de la mise en place d’un projet de Digital Learning, e-Learning, FOAD, peu importe une fois encore le vocable utilisé. Conçue comme une « check list » à destination du responsable de projet, celle-ci n’est pas exhaustive, vous pourrez tout naturellement y ajouter vos propres points de vigilance. Toutefois, elle peut constituer une base de travail pour structurer votre projet, que vous décidiez de vous lancer seul dans l’aventure digitale pour votre organisation, ou de faire appel à un prestataire extérieur spécialisé.

1 – Connaître la concurrence

- Quel est le paysage et « l’état de l’art » du moment ? – Qui est le meilleur ? – Apprenez des erreurs des autres.

2 – Recherche et développement

- Quelle est la stratégie générale du marché ? – Quel cadre juridique (métier, partenaires sociaux, etc.) ? – Quelles perspectives identifiées, escomptées ?

3 –  Lors de l’élaboration de votre « Road map » digitale

- Considérez la gamme de systèmes applicatifs disponibles, leurs modes de diffusion et d’accessibilité au regard de vos objectifs et de vos priorités. – Le digital n’est pas du multimédia traditionnel, il impose une autre façon de penser la formation. – Envisagez une alternative non numérique.

4 – Nouvelles manières de travailler

- Construisez une approche collaborative et personnalisée. – Introduisez une dynamique contributive de la part des acteurs.

5 – Process digital

- Les ressources en ligne contribuent à la conduite du changement, qui reflètent elles de nouvelles façons de travailler. – Introduisez une communication pour favoriser le déploiement et l’adhésion au projet. – Intégrez une dimension « reporting » dimensionnée au projet, vous permettant d’avoir une vision globale.

6 – Ne succombez pas au « Tout Digital »

- Envisagez les bénéfices d’une approche mixte, mélangeant le présentiel et le distanciel. – Envisagez une approche alternative, avec des contenus pédagogiques mis à disposition avant le présentiel afin de favoriser les échanges et la contribution individuelle. – Envisagez une palette de contenus large et diversifiée offrant outre de l’accessibilité, des interactivités différentes. – Envisagez la compatibilité de votre choix avec d’autres ressources ou solutions du marché.

7 –  L’enjeu de « la présence digitale »

- Reconsidérez la manière dont vous présentez votre organisation au format digital. – Envisagez les modalités d’information et d’inscription. – Tenez compte du fait que les publics visés sont de plus en plus difficiles à toucher sans une action précise à leur endroit.

8 –  La culture digitale, une vision différente

- Comprendre le comportement digital du « client apprenant » particulièrement changeant. – Tentez d’analyser et de comprendre l’impact des technologies digitales sur vos objectifs. – Envisagez la conduite du changement induite par la démarche digitale.

9 –  Le digital à l’épreuve du métier

- Envisagez la pertinence et les interactions possibles des réseaux et des communautés de pratiques. – Accordez suffisamment de temps aux tests, afin de vous assurer que les changements de pratiques sont guidés et soutenus.

10 –  Choix des outils de développement et d’accompagnement

- Choisissez les bons outils pour votre présence digitale, en relation avec les buts et les objectifs de votre organisation (attention au dimensionnement). – Évaluez les ressources support et de facilitation mises en place afin d’assurer le succès du développement du projet digital. – Prévoyez et assurez-vous d’une démarche support et d’accompagnement tout au long du projet.

adequate-formations _1509 IMPLEMENTER elearning

Vous êtes désormais prêt pour aborder le e-learning. En suivant ces différents points de vigilance, vous aurez répondu aux cinq contraintes : maintenance, compatibilité, facilité d’utilisation, modularité et accessibilité de votre projet, vous permettant de répondre attentes et aux besoins, à la fois des apprenants et des formateurs. Ces derniers pourront ainsi se concentrer sur l’apprentissage – learning – et non pas sur le « e ».


Notre partenaire In octavo Conseil.