« Il n’est jamais trop tard pour devenir ce qu’on aurait dû être. »
George ELLIOT (1819-1880)

Le succès des MOOC se confirme et on assiste maintenant à l’évolution de ce phénomène planétaire.

L’enseignement  en général coûte extrêmement  cher  à  l’Etat et aux entreprises en cette période de crise.

Participer à un MOOC est un excellent moyen d’apprendre, mais c’est aussi une belle opportunité de faire des rencontres virtuelles entre participants et d’échanger.

Mieux connaître l’univers des MOOC :

Les Massive Open Online Courses (MOOC) sont des cours en ligne accessibles librement, souvent gratuitement, et proposés par des organisations identifiées. Ces cours en ligne respectent certaines spécificités techniques et l’on peut ainsi déterminer 4 grands invariants : l’utilisation de formats du Web, le collaboratif, les modalités de validation des connaissances et l L’inscription est gratuite et les modules complets sont étudiés via internet. Un MOOC peut donner lieu à une certification payante à la complétion du programme à temporalité.

adequate-formations-schemamooc

 

Les COOC externes sont ceux qui ressemblent le plus aux MOOC classiques des universités. Ils sont eux aussi ouverts à tous, dans le sens ou on peut s’y inscrire librement, souvent gratuitement. Ils respectent aussi les modalités de fonctionnement des MOOC d’université avec les 4 grands invariants dont nous avons parlés. Ce qui change, c’est simplement que c’est une entreprise qui en est à l’origine.

La formation ouverte et à distance (FOAD) : la FOAD est un dispositif souple de formation organisé en fonction de besoins individuels ou collectifs. Elle comporte des apprentissages individualisés et l’accès à des ressources et compétences locales ou à distance4.

En 2013, la France a engagé un rattrapage avec la création de la plateforme FUN France Université numérique sous l’égide du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. FUN héberge aujourd’hui plus de 140 MOOC, suivis par plus de 500 000 inscrits en France et à l’étranger.

Le MOOC ne « remplace » la formation continue…

La force des MOOC réside plutôt dans le fait de donner de la liberté à l’apprenant dans son apprentissage (autoformation plus ou moins accompagnée) et donc de la responsabilité. C’est d’ailleurs dans cet esprit de responsabilition que va la réforme de la formation. En passant d’une logique de présence à une logique d’assiduité, il y a de vraies opportunités. . Pour que l’impact du MOOC soit optimum en entreprise, Jean Vanderspelden invite donc celles-ci à mettre en place des conditions favorisantes (de l’information sur l’offre, des temps impartis, du tutorat,  et des espaces numériques confortables). Elles devraient aussi veiller à l’accompagnement renforcée qu’elles mettront en place pour leurs salariés les moins autonomes dans leurs apprentissages, mais aussi, souvent les plus nombreux parmi leur personnel !

Les MOOC sont une diversification bienvenue dans le paysage de la formation continue. En trois ans, ils ont changé en cherchant leur modèle pédagogique et économique ; ils évoluent ; des MOOC au COOC en passant par le SPOC ou les SOOC !


Pour suivre un MOOC francophone :

La note d’analyse : le Mooc Français. (février 2016) de Strategie.gouv.fr

L’intégration des MOOC dans le paysage de l’enseignement supérieur  (janvier 2016) de Strategie.gouv.fr

La plateforme FUN (France Université Numérique)

Agenda de tous les MOOC disponibles (gratuit et payant)

Pour échanger autour de la notion de MOOC :

Le site MOOC.fr – innovation pédagogique.