« Les personnes qui développent la capacité d’acquérir sans cesse de nouvelles et meilleures formes de connaissances applicables à leur travail et à leur vie, seront toujours les personnes influentes de notre société ».
(Brian Tracy)

Chaque formateur doit construire un dispositif de formation par blocs de compétences. Il varie les modalités d’apprentissage dite formation modulable (ou Blended Learning) en s’appuyant sur certaines règles fondamentales :

  • Mettre l’apprenant en position d’acteur, au centre de son dispositif
  • Inscrire la formation dans un projet
  • Favoriser les allers-retours entre la théorie et la pratique
  • Présenter les informations en plusieurs fois et sous plusieurs angles
  • Favoriser les feed-back
  • Proposer un accompagnement
  • Utiliser la puissance du travail en groupe.

La majorité des formations d’aujourd’hui utilise les modalités distancielles du e-learning. C’est avant tout une formation, avec les conditions d’efficacité habituelle des formations : analyse pertinente du besoin, une pédagogie appropriée, implication des managers et de l’entreprise.

Les 10 idées clés pour construire un dispositif mixte de formation (ou Blended Learning), incluant de la formation à distance (e-learning) :

  1. L’apprenant se forme en réponse à un besoin professionnel, et s’est défini un projet précis.
  2. L’apprenant doit se sentir soutenu et être accompagné dans son projet, et au niveau pédagogique, technique et logistique. C’est une des clés de la réussite.
  3. L’apprenant a le temps de se former. Il est dans un environnement favorable, et accède facilement aux outils.
  4. La plus-value du dispositif mixte réside dans le bon agencement des différentes modalités pédagogiques, et dans la cohérence globale du dispositif.
  5. Les contenus portés à distance et en présentiel doivent se compléter : ce qui est vue en e-learning ne doit pas être réexpliqué en présentiel, mais utilisé pour être mis en pratique ou approfondi.
  6. Le e-learning en amont enrichit le présentiel : il permet d’homogénéiser le niveau des groupes, d’individualiser la formation, et de recentrer le présentiel sur ce qui fait sa valeur ajoutée : les échanges et les mises en situation.
  7. Le e-learning amont n’est possible que si l’entreprise autorise un suivi et une relance des participants : si le e-learning est un prérequis au présentiel, le management doit fortement relayer ce message.
  8. Les évaluations en amont et en aval permettent à l’apprenant de se positionner et de se motiver dans son apprentissage ; obtenir du feed-back est un incontournable pour apprendre efficacement.
  9. C’est l’apprenant qui apprend…. Le dispositif donne au participant les moyens de se questionner, de mettre en pratique, de s’auto-évaluer, de s’approprier du contenu en amont, bref, d’être actif dans son apprentissage.
  10. « On apprend toujours seul mais jamais dans les autres » (Philippe Carré) : le dispositif prévoit des interactions entres pairs, avec un tuteur, lors des séances présentielles, en interview d’experts, lors d’échanges à distance avec les autres apprenants (classe virtuelle, blog, forum, outil communautaire …)

Source La Boîte à outils des Formateurs.